Dans sa 134ème allocution depuis deux ans, le premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures de restrictions des libertés face à la menace Omicron. Pour empêcher autant que possible la population d'attraper un rhume d'aller en réanimation, le premier ministre a interdit la consommation dans les bars en restant debout. Récit.

Nous avons cherché à savoir comment cette décision a germé dans l'esprit de Jean Castex. Nous avons découvert qu'il s'agit d'un traumatisme vieux de 10 ans, un souvenir très vif et encore douloureux pour le premier ministre.

Récit : Il y a 10 ans alors que Jean Castex est maire de Prades, il a subitement une envie pressante à 14h12. Depuis quelques temps, Jean Castex a des envies particulières (comme des envies de tartes aux abricots ou de faire du ciment) et cela l'intrigue, il réalisera un test de grossesse qui s'avérera négatif.

Jean Castex arrive alors chez sa tante Odette et tambourine à la porte : "Tata Odette, ouvre moi c'est Jeannot. Est-ce que tu as encore de ta tarte aux abricots ?".

Heureusement, tata Odette ne fait pas la sieste et lui ouvre la porte. Par chance, tata Odette avait préparé une tarte la veille et en avait mangé une seule part. Jeannot Jean Castex ouvre le frigo et dévore la tarte alors que le maire de Prades se tient debout.

C'est alors que le drame arrive, un coronavirus (le sars cov 1) passe par là et scalpe le maire. Jean Castex perdra toute sa chevelure et son cuir chevelu et sera conduit à l'hôpital.

A l'époque Jean Castex possède une longue chevelure comme le Pr Raoult mais en plus blond.

Tata Odette se rappelle très bien du drame : "Il passait son temps chez moi à s'empiffrer au lieu d'être à la mairie. Quelque chose est passé dans l'air et il a perdu tout le dessus de la tête, il n'avait plus de cheveux du tout. Il avait déjà perdu la tête depuis un bon moment, mais pas encore le scalp." 

Immédiatement pris en charge à l'hôpital le maire ne retrouvera jamais sa chevelure blonde, son cuir chevelu reviendra en quelques semaines avec des bains de dentifrice et du Doliprane.

Depuis, Jean Castex est traumatisé. "Si je m'étais assis, je n'aurais pas été attaqué de cette manière il y a 10 ans. Je ne le savais pas à l'époque mais les virus volent en attitude".

"Plusieurs études ont évalué que les virus ont tendance à voler à une attitude d'au moins 1,40 mètre. La confrontation avec un virus que vous prenez en pleine gueule peut avoir des conséquences inattendus" affirme le Dr Jérôme Maboul sur BFM TV.

C'est d'ailleurs la raison principale qu'avance le premier ministre pour expliquer que les enfants ne sont quasiment pas touchés "Eh ben parce qu'ils sont petits pardi ! Mais on les vaccine quand même parce qu'on sait jamais".

"C'est pour cette raison que Jean Castex veut que désormais toutes les consommations dans les bars.... se fasse assis et non debout. Il y aura moins de risques pour la population" dit on à Matignon. D'ailleurs les mesures restrictives face à Omicron ne vont pas s'arrêter là puisque la semaine prochaine il y aura une nouvelle intervention du premier ministre. Il se pourrait que le gouvernement demande à la population de s'équiper de fauteuils roulants pour ses déplacements, un objet utile et design mais pourtant peu apprécié des gens valides.

Depuis que ce qui est arrivé au premier ministre est connu de tous, les hommes atteints de calvitie sont perçus comme étant des victimes des coronavirus, ayant été attaqué de front et par surprise. Le versement d'une allocation handicapée est à l'étude.

Qui a dit que les animaux domestiques n'étaient pas productifs et qu'ils ne travaillaient jamais ? On doit bien avouer pourtant que le cas est rare, en effet voir un chat ou un chien dans un bureau ou à la caisse d'un supermarché n'est pas commun, il y a pourtant des exceptions à la règle. La preuve avec cette histoire que nous vous racontons aujourd'hui. Depuis le début de l'année, le chien de Sarah travaille à sa place, et surtout aucun de ses collègues de travail ne s'en est rendu compte. Enquête sur un phénomène étrange.

Cette histoire se passe dans un magasin Intermarché situé au Vigan dans le Gard. Alors que José, un habitant du secteur fait l'erreur capitale de rentrer dans le magasin sans masque, le gérant du commerce l'apostrophe avec véhémence "Hé monsieur le masque ! vous allez tous nous tuer avec vos virus !". José ne le sait pas encore mais à partir de ce moment là, son sort est scellé. Témoignage.

Sale période pour Alice Coffin. Après avoir été agressée par des fleurs à Rouen lors d'une conférence sur le féminisme, la conseillère de Paris a subi une autre agression violente chez elle. Enquête et témoignage dans cet article.

Le gouvernement fait face depuis quelques semaines à la polémique suite aux tribunes des généraux et des militaires. Dans valeurs actuelles, la tribune des militaires recueille des centaines de milliers de signatures et met sous tension le pouvoir. Depuis, c'est une nouvelle tribune qui attaque le gouvernement et qui vient d'être publiée par la revue 'Circus magazine'. La tribune signée par les grands noms du cirque dénonce l'attitude du pouvoir. Témoignages.

la couverture de Martine qui illustre les problèmes intimes du ministre Darmanin

Dans le débat entre le premier flic de France et Marine Le Pen jeudi soir sur France 2, le ministre s'est confié sur des problèmes intimes qui le rongent depuis de nombreuses années. "Elle est molle" a t'il déclaré quand Thomas Sotto est revenu sur ses frasques judiciaires. Nous étions dans les coulisses après l'émission.

Joseph, le radar de 1ère génération est en fin de carrière

Encore une fois nous soulevons un problème que la presse traditionnelle n'a jamais évoqué : La période difficile vécue par les radars depuis la crise sanitaire. Nous avons interrogé Joseph, un radar d'ancienne génération perdu sur une route de l'Allier, entre espoir et désespoir, une confession sincère et bouleversante. 

allocation chômage, les millionnaires touchés par la précarité

Le gouvernement, qui n'est jamais à un coup de Trafalgar près prépare en catimini, et pendant la période des fêtes un projet de loi qui vise à faire des économies et donc à plonger la pays dans un peu plus de précarité. Alors que les français sont roulés en boule auprès du sapin et des cadeaux, la mesure choque l'opinion publique. Elisabeth Borne, la ministre du travail souhaite interdire à tous ceux qui paient l'impôt sur la fortune immobilière de percevoir des allocations chômage. Reportage.

Quiche lorraine que Lorraine n'a jamais sur elle

C'est un témoignage bouleversant que nous recevons. Lorraine, une jeune lorraine de 28 ans joue de malchance car depuis sa plus tendre enfance les gens lui demandent si elle a une quiche sur elle et malheureusement, ce n'est jamais le cas. Eclairage sur une situation douloureuse.

A l'heure où on parle beaucoup en France de la communauté amish dans le débat qui agite le pays sur la 5G, nous avons retrouvé un de ses membres qui refuse toute évolution et technologie. Nous l'avons interrogé pour en savoir plus.

Une histoire très originale que nous vous racontons aujourd'hui. Depuis janvier 2015, Serge vit un véritable enfer. En effet, il a les plus grandes difficultés à mettre son prénom en avant. Tous ses interlocuteurs refusent de l'appeler Serge au prétexte que ce prénom est nul. Toutes les personnes qui croisent sa route l'appellent Charlie. Un reportage troublant.

Cette histoire fascinante nous est révélée par josiane, une habitante de Montélimar qui a décidé de faire installer un accès internet à ses parents âgées domiciliés à Fussy, un village situé près de Bourges. Josiane n'avait pas prévu ce qui s'est passé par la suite. Reportage.

Le racisme est décidemment un fléau qui touche tous les domaines de la société. Aujourd'hui on apprend que l'ancien tennismen français accuse le racisme d'avoir ruiné sa carrière. Eclairage sur un problème méconnu.

C'est un témoignage qui nous vient de Colmar dans le Haut-Rhin. Sarah, une trentenaire nous fait part de l'attitude désarmante de son chien face au confinement qui n'en a absolument rien à glander. Détails sur une affaire qui parasite une relation jusque là sans nuages.

Une file interminable de voitures devant un McDo, voilà des images qui sont encore dans toutes les mémoires. Parmi ces nombreux impatients qui attendaient de bien manger se trouvait une célébrité, Doc Gynéco. Nous l'avons interviewé.

C'est une histoire particulière que nous vous racontons aujourd'hui. Un de nos reporters stagiaire s'est rendu (la peur au ventre) en Transylvanie dans le château du comte Dracula pour recueillir son témoignage sur le confinement. Un reportage exceptionnel.