Sciences

La scène de torture se déroulait dans un appartement de la banlieue lyonnaise. Dans ce logement, Yves âgé de 64 ans faisait subir à son ordinateur des souffrances quotidiennes. Il a été arrêté par la police après un énième acte de brutalité envers son disque dur. Récit d'une histoire sordide.

1er octobre 2000. Ce jour là, Yves sors de chez lui et court à la boutique informatique pour acheter un ordinateur. Depuis quelques jours, le nouveau système de Microsoft, Windows Millenium Edition est disponible et Yves le voulait plus que tout.

De retour dans sa résidence, Yves monte les 8 étages de sa résidence un peu comme il peut, il y a beaucoup de cartons et les 46 kilos de matériel ne sont pas une sinécure, d'ailleurs une fois arrivé chez lui, il lui faudra 2 jours pour s'en remettre.

Une fois reposé frais et dispo, Yves se met au travail. Il déballe les cartons, vérifie que tous les éléments sont là et installe le matériel qui sent le neuf à l'endroit désiré. Le CD de Windows Millenium est là et Yves l'installe, car voyez vous il a quelques connaissances.

Au bout de trois heures d'effort, 500 grammes de cacahuètes et deux litres de pastis, le système et l'ordinateur sont prêts.

Yves approche fébrilement son doigt du bouton d'allumage. Le moment est important, Yves est en sueur et il a une boule au ventre.

Très rapidement, l'ordinateur prend vie et Windows Millenium apparaît à l'écran, il est beau et il a l'air bien disposé. Yves se saisit de la souris et clique sur le menu et là c'est la catastrophe car un message d'erreur surgit. Ce ne sera que le premier d'une très très très longue série d'erreurs et de bugs en tous genres.

Yves ne s'en sortira jamais et il sera obligé de faire un premier formatage du disque dur et de réinstaller le système.

Chaque jour depuis cette date Yves fais la même chose car Millenium est un logiciel fragile qu'un petit rien détraque comme une brise d'air, un changement de saison ou une chanson de Chantal Goya.

Yves est devenu avec le temps un être cruel et vil qui a torturé son disque dur en le formatant plus de 7 000 fois, en plus pour installer un système totalement dépassé aujourd'hui et connu pour avoir été le pire système pondu par Microsoft.

La dépouille du disque dur a été placée à la déchetterie et Yves comparaîtra bientôt pour acte de torture et de barbarie.

Que lui est t'il arrivé ? Etait il déjà un tortionnaire ? Est ce la faute de Windows Millenium Edition ? L'enquête devra répondre à toutes ces questions...

 

* formatage : destruction des données

 

 

 

 

Nous sommes en mai et comme chaque année de nombreux français commencent à souffrir des allergies. Le gouvernement vient de créer une application dénommée "Stop voisins" qui vise a vous protéger de la connerie ambiante qui règne chez vos voisins. Une affection particulièrement contagieuse qui préoccupe le pouvoir et qui se généralise.

L'application fonctionnera sur le modèle du volontariat et sera utilisable par tous. Chaque personne qui utilisera l'application devra entrer son IDCE (ndlr : indice de connerie estimé) afin de prévenir autrui sur son propre degré de connerie.

 

Il existe 6 degrés de connerie :

 

- Un peu con

- Assez con

- Moyennement con +

- Moyennement con ++

- Très con

- Très con +

 

Nécessitant le système Bluetooth, le téléphone émettra une sonnerie stridente si vous vous approchez à moins de 40 centimètres d'un individu infecté. Plus la sonnerie est aiguë et plus la personne est contaminée par la connerie. Le gouvernement a travaillé avec des plateformes techniques pour mettre au point cette application, qui a été testée sur plusieurs membres de l'exécutif déjà atteints par la maladie.

Comme nous le rapporte plusieurs témoignages, la connerie est une affection contagieuse. "Plus vous fréquentez un con, plus vous devenez con vous même et votre quotient intellectuel s'effondre" nous indique le responsable des maladies infectieuses du CHU de Mulhouse.

Toutefois l'application présente quelques lacunes. Parmi celles-ci, le fait qu'elle fonctionne sur le volontariat fait que beaucoup de cons ne vont pas l'utiliser. Un autre point négatif, c'est qu'un con peut sous estimer sa connerie. En clair, il peut se définir assez con alors qu'en réalité, il mériterait d'être classé dans l'indice des très cons.

Mais comment quelqu'un de con peut il évaluer avec certitude son propre indice de connerie ?

Cette difficulté est en passe d'être résolue même si la solution n'est pas parfaite. Lors du premier démarrage, Il y aura une dizaine de questions auxquelles le con l'usager devra répondre, le résultat permettra de calculer son indice.

"Cette application pourra être utilisée dans la vie de tous les jours mais c'est surtout pour le voisinage qu'elle a été créée. En effet, c'est justement dans le voisinage que réside le plus grand danger car on ne se méfie pas toujours, on est en confiance et on se fait piéger" indique le ministère de la santé dans un communiqué.

Les voisins sont en effet un paradoxe, on les croise surtout dans les moments de repos ou le week-end, on échange quelques mots sans se douter que c'est dans ce milieu que le ratio voisinage/connerie est au maximum. Et c'est là que les problèmes arrivent.

Le Monde nous apprend dans une enquête fouillée que le virus qui a provoqué l'apparition de la fête des voisins, qui sévit dans les pays occidentaux viendrait de Chine, de la région de Wuhan plus précisément.

Selon le secrétaire d'Etat au numérique Cédric O, le meilleur moyen de s'en prémunir est d'utiliser l'application. N'est-il pas déjà trop tard ?

Il y a quinze jours, la revue scientifique Nature tirait la sonnette d'alarme sur le développement des MST. Partout sur la planète, les MST profitent du confinement actuel pour revenir sur le devant de la scène. Pour éviter une propagation mondiale, les hommes politiques prennent des décisions. Eclairage sur les mesures décidées en France.

 Le confinement provoque un rapprochement et permet aux couples de se retrouver, certains d'ailleurs ont appris qu'ils avaient un partenaire à la maison.

Hier soir à la télévision, Jérôme Salomon prenait un malin plaisir à egréner le nombre des victimes du coronavirus, c'est à la fin de son intervention que le directeur général de la santé a mis en lumière le retour inquiétant des MST.

"Nous apprendrons aux français à bien mettre un préservatif plus tard, le geste est assez technique et un tutoriel vidéo sera animé par Marlène Schiappa et Benjamin Griveaux. Je vous rappelle que les préservatifs ne servent à rien, cela n'est donc pas utile de sortir pour en acheter, on ne pourra pas gérer une autre pénurie en même temps".

Jérôme Salomon continue : "les français doivent garder popol à l'abri. Avec les remontées statistiques fournies par les opérateurs mobiles les données fournies par Linky, nous pouvons savoir si quelqu'un a sorti sa verge. Je recommande aux hommes d'être vigilants et de garder leurs macaronis confinés pour éviter la propagation des MST".

 

Fallait t'il s'attendre à ce que le gouvernement cherche à faire des économies sur l'hôpital une fois l'épidémie du coronavirus passée ? Dans les milieux du pouvoir on répond que oui, une nouvelle piste de réforme est en place au ministère de la santé grâce au chanteur de rap Booba. 

La quête incessante des économies ne s'arrête jamais chez gouvernement. Maintenant que le virus est en voie de disparition, le ministre de la santé Olivier Véran dévoile une nouvelle thérapie pour les services de réanimation testée depuis quelques jours.

On apprend en effet qu'un partenariat a été conclu entre le ministère et le chanteur Booba, les titres de ce dernier seront diffusés dans les box des patients en réanimation pour les réanimer.

Et il semble bien que l'expérience soit concluante. La quasi totalité des patients parmi les plus âgés ont été réanimés grâce à la musique de l'artiste.

Nous avons retrouvé Simone, une ancienne patiente de 86 ans hospitalisée en avril dernier à Biarritz.

"J'étais en réanimation à l'hôpital et j'ai écouté ça. J'ai eu un choc, j'ai bougé les bras et les jambes pour que ça s'arrête. Heureusement, ils ont arrêté le 33 tours assez rapidement et j'ai pu sortir de l'hôpital".

Simone nous précise que l'hôpital lui a prescrit une ordonnance pour acheter les oeuvres complètes de Booba. "C'est un traitement cher et qui n'est pas remboursé par la sécurité sociale" nous indique la vielle dame.

"Le medecin m'ai dit que je devais écouter un morceau bien fort si je me sentais un peu fatiguée. Ce traitement est assez énervant mais c'est efficace".

 

 

C'est une nuit de folie qui s'est déroulée la nuit dernière à Pampelune en Espagne. Maria Carmen Lopez-Gonzalez, une jeune serveuse de 28 ans, enceinte jusqu'au yeux s'est précipitée à la maternité la plus proche avec son compagnon vers 23 heures. Récit d'une nuit mouvementée.

Sur la route, Maria Carmen n'en peux plus et se met à hurler, l'accouchement est proche, très proche. Alors qu'il fonce sur la route à 190 kmh, José Luis Sanchez met la main sur le ventre de sa compagne et sent quelque chose de dur, une forme étrange se dessine sous sa main.

La maternité est encore loin et Maria Carmen ne pourra pas y arriver, José Luis décide d'arrêter la voiture et d'appeler les pompiers, Maria Carmen va accoucher dans la voiture d'un instant à l'autre.

Alors que le travail a déjà commencé, les pompiers arrivent et prennent la situation en main. L'accouchement est long et difficile, quelque chose ne se passe pas comme prévu. Les pompiers sont inquiets.

Finalement, le bébé commence à sortir. Les pompiers constatent quelque chose d'anormal, sur la tête de l'enfant se trouve une charlotte. Le bébé sera un bébé équipé d'une tenue "covid 19 compatible". C'est à dire, charlotte, blouse, gants et masque.

Depuis les médias du monde entier relatent cette histoire extraordinaire, les plus grands scientifiques tels que Daniel Cohn-Bendit se répandent sur les plateaux de télévision pour apporter toutes les explications à ce phénomène.

La petite fille prénommée Corona, est apparemment l'objet d'une mutation génétique entre le Coronavirus et les anticorps des parents, précédemment touchés par le virus.

Une première mondiale.

 


 

 

 

Des questions se posent sur le Coronavirus et beaucoup d'incertitudes demeurent. Toutefois, les scientifiques sont catégoriques sur le fait que l'infection provoque des effets secondaires troublants. Enquête sur ces phénomènes.

Selon le site Doctissimo, le coronavirus provoquerait des cors aux pieds particulièrement problématiques dans le sens où ces cors aux pieds ne sont pas soignables pour l'instant. Des dizaines de miliers de français sont allés chez leurs médecins de famille un peu comme ils ont pu, pour faire part de leurs problèmes.

Nous avons interrogé un medecin de Dordogne qui nous révèle son désarroi :

"Les traitements normaux ne fonctionnent pas, certains confrères essaient de baigner les pieds des patients dans de l'huile bouillante, d'autres de brûler les cors au fer rouge, mais c'est embếtant parce que les patients supportent mal ces thérapies".

En effet, les patients ne suivent pas le traitement jusqu'au bout à cause de la douleur.

"Ce qui est difficile c'est qu'il n'y a pas de bonne solution. On pourrait couper un ou plusieurs orteils, voire le pied entier mais là encore, les patients ne sont pas contents. C'est un problème insoluble !".

 

 

Le chercheur Josef Dobrowolski de l'université en sciences de Varsovie est l'auteur d'une étude dont les résultats vont secouer la communauté scientifique mondiale. En effet, l'étude qui a duré 7 ans répond à une énigme qui taraude les chercheurs depuis longtemps.

Depuis des décennies, les scientifiques du monde entier s'arrachent les cheveux pour comprendre pourquoi les chauffages à bain d'huile ou autre chauffage électriques sont utilisés en hiver et pas du tout en été.

Des raisons avaient été avancées pour tenter de fournir une explication à ce mystère, deux grandes tendances chez les spécialistes se détachaient  :

D'abord ceux qui pensaient que la grande famille des radiateurs étaient un peu comme certains animaux qui hibernent pendant une partie de l'année. De nombreux scientifiques évoquaient un phénomène naturel chez les radiateurs les poussant vers une période d'hibernation de plusieurs mois avant de reprendre une vie active à l'approche de l'automne et surtout, de l'hiver

Ensuite, d'autres scientifiques parlaient de conflits sociaux récurrents dans cette communauté ou de volonté manifeste de faire chier les êtres humains. Cette dernière hypothèse perdait au fil des années un peu de crédibilité au profit de l'hibernation.

Grâce au professeur Dobrowolski c'est désormais une certitude, aucune de ces deux tendances n'est fondée.

Le professeur et une équipe de scientifiques de l'université de Varsovie ont observé des polonais dans leurs vies quotidiennes, ont pris des notes, établis des statistiques et des associations pour en arriver à la conclusion que les radiateurs servent à rehausser la température ambiante.

Le résultat de cette étude apporte de nouvelles connaissances aux scientifiques et démontre que d'une part les températures en hiver ont tendance à chuter et que les radiateurs permettraient d'y remédier, et que d'autre part les chauffages n'auraient pas d'utilité en été puisque les températures sont très élevées.

Le professeur et son équipe pourraient bien être récompensés pour cette découverte exceptionnelle.

 


 

 

C'était malheureusement à craindre selon les experts qui sont inquiets, la météo qui n'en a rien à faire du confinement a décidé de lâcher des tonnes d'eau sur deux départements du sud de la France qui sont en  alerte orange. Les français qui sont par nature indisciplinés vont ils en profiter pour sortir ? Eléments de réponse.

Nous avons réalisé un micro trottoir pour savoir si les fortes pluies pouvaient être un prétexte pour prendre l'air en période de confinement. D'après notre sondage, il semble bien que oui, plusieurs personnes ont même prévues de sortir avec du tahiti douche.

Agnès que nous rencontrons dans la région de Nîmes nous confirme : "A peu près tous les ans notre maison est inondée et nous devons racheter tout le mobilier et faire des gros travaux, mais cette année c'est particulier on en a tellement marre qu'on va attendre qu'il preuve fort pour se barrer dehors".

Même son de cloche du côté de Gaël un héraultais qui supporte mal le confinement : "Je vais en profiter pour sortir, sans attestation en plus. Et puis quand j'étais petit, j'avais vu la publicité du tahiti douche, j'ai toujours voulu me laver sous la pluie et avec le confinement c'est l'occasion idéale, il n'y aura personne et pas de contrôle".

Ceux qui ont une activité sportive comme la natation ou le canoë kayak attendent cet évènement avec impatience pour de nouveau exercer leurs sports favoris.

Nous avons également interrogé plusieurs poissons rouge actuellement confinés, ils espèrent aussi que leurs maîtres pourront leur permettre de sortir un peu pour voir autre chose que leurs aquariums.

 

 

 

 

 

Les experts de Météo France indiquent que la tempête qui s'abat actuellement sur le pays va durer plusieurs semaines, ce phénomène rarissime et mystérieux nous vient tout droit de Chine.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce n'est pas Météo France qui avait prévu le phénomène mais le premier ministre. En effet, Édouard Philippe avait été le premier à annoncer l'imminence de la tempête alors que les experts météo n'avaient rien vu venir. Le premier ministre muni de sa boite de jeu préférée avait fait une démonstration spectaculaire.

Depuis, la tempête se déchaîne et lâche sur le pays des millions de masques, blouses, gels hydroalcooliques et autres objets sans intérêt.

Emmanuel Macron a fait le déplacement à l'aéroport le plus touché par cet évènement climatique hors normes pour constater les dégâts. Personne ne comprend l'utilité de ces objets à la con qui seront détruits au fur et à mesure de leur arrivée.

 

 

Le confinement engendre une situation inédite, des millions de personnes ne sortent plus et ne génèrent donc plus de pollution. Mais d'après les scientifiques, le manque de saloperies dans l'atmosphère pourrait inverser le climat et provoquer un refroidissement général. Enquête.

Il n'y pas que Anne Hidalgo qui se réjouit de la baisse de la pollution, mais les spécialistes de la météo sont inquiets et attendent avec terreur le retour d'une période glaciaire qui devrait commencer dans les tous prochains mois. D'après nos informations, la pollution de l'air, des mers et du sol ont la vertu de maintenir un climat agréable en toutes saisons. L'été dernier, nombre de personnes prenaient des bains de soleil torse nu pour profiter des 46° affichés ici où là, et la population avait mal vécue la fin de l'été et l'abaissement du thermomètre.

Les scientifiques nous apprennent que c'est le manque de pollution qui va provoquer une température glaciale voire glaciaire, avec un thermomètre qui devrait avoisiner les 0° d'ici juin et descendre encore plus bas en juillet et août. Il pourrait neiger cet été à Bordeaux ou Toulouse. D'ailleurs, l'office du tourisme de Gironde prépare actuellement une station de ski sur la dune du Pilat.

Bien évidemment, certains esprits mal tournés pourraient mettre en doute la véracité de ces prévisions. Malheureusement pour eux, le retour de la période glaciaire a été confirmé par le grand spécialiste en rien, Daniel Cohn-Bendit. D'après lui, il pourrait y avoir plus d'ours polaires à Paris que de parisiens d'ici le mois de juillet si rien n'est fait.  Daniel Cohn-Bendit est un lanceur d'alerte de poids, au sens figuré évidemment.

Elisabeth Borne prend très au sérieux  ce changement climatique et appelle les français à polluer de plus en plus et autant que possible "Jetez vos affaires partout, faites fonctionner vos véhicules à l'arrêt,  polluez autant que vous pouvez parce que j'ai réservé cet été au Maroc et j'ai pas envie de prendre ma doudoune et mes chaussettes en laine".

Alerté par la ministre de l'environnement, le chef de l'état réfléchit à une sortie du confinement permettant de retrouver la douce chaleur d'été. Une partie de la population sera peut-être déconfinée à partir du 11 mai, elle aura pour mission de faire des allers-retours incessants entre le domicile et le travail pour favoriser la pollution.

Autre piste envisagée, la fabrication de piles et batteries électriques pour tout et n'importe quoi comme par exemple des fers à repasser, des balais ou encore des caddies de supermarchés.

Espérons qu'avec toutes ces mesures, nous echapperons à cet avenir funeste.