Ce samedi 12 septembre signe le grand retour des giles jaunes. Cette arrivée à Paris est redoutée, des magasins ont choisi de fermer pour prévenir toute casse. Si la police est sur les dents, le milieu hospitalier lui se réjouit de la future reprise de secteur des dons d'organes. Reportage.

Après une enquête fouillée dans de multiples services de l'APHP, plusieurs chefs de service nous font part de vives tensions dans le domaine du don d'organes.

"On ne trouve plus grand chose, c'est terrible". affirme le Pr Jasmin de l'hôpital Cochin en jouant avec un LBD sur son bureau.

Le confinement a été très dur pour l'activité du don d'organes, les manifestations ont été inexistantes comme les kits de prélèvement par LBD.

A l'Hôtel-Dieu même son de cloche, le Pr Valérie Derave se réjouit du retour des manifestations des gilets jaunes : "Enfin, ce n'est pas trop tôt, nous sommes en tensions de mains, pieds et yeux".

 

La police s'occupe directement des prélèvements

 

La Direction de l'APHP par la voix de Martin Hirsch pointe l'aspect pratique : Nous n'avons même pas besoin de réaliser de prélèvements, la police s'en occupe directement".

Du côté de la préfecture de police, le préfet Lallement est connu pour aimer le travail bien fait. Un temps courtisé par les américains, il a préféré rester au service de la population française, une véritable chance pour le pays.

La police aura donc le droit de tirer dans le tas d'utiliser des LBD nouvelle génération contre ces criminels qui rongent la société française. Les forces de l'ordre vont pouvoir se refaire la main après plusieurs mois de disette.

En effet, les derniers soubresauts à Dijon mais aussi sur les Champs-Elysées n'auront pas permis d'alimenter le secteur du don d'organes puisque les LBD n'ont pas été sortis. Cet oubli va désormais être réparé.

Selon un sondage publié très récemment, 26 % des français refuseraient de porter le masque en entreprise qui deviendra obligatoire dès le 1er septembre. Il y aura donc de nombreux conflits à prévoir, mais une solution pourrait être mise en place rapidement.

Les mesures pour se protéger du Coronavirus sont de plus en plus restrictives. En Espagne, on se préoccupe de la fumée de cigarette tandis qu'en France certains évoquent les bougies des gâteaux d'anniversaire.... Heureusement, des propositions sont mises en avant pour permettre aux français d'avoir une vie à peu près normale... Enquête.

Alors que la deuxième vague le tsunami est attendu avec fébrilité par les français et que le masque est soudainement devenu très utile pour se protéger de la maladie, le ministre de la santé en visite dans un Ehpad a fait une déclaration étonnante sur les ventilateurs. Détails sur cette nouvelle évolution qui va changer la vie des français en période de canicule.

Le tournant sécuritaire de la France est désormais amorcé comme l'a annoncé le président de la République. Les coupables de meurtres et d'agressions en tous genres d'incivilités seront désormais condamnés à une lourde peine. Détails.

A l'occasion de son intervention pour le 14 juillet, le chef de l'Etat a évoqué la crise sanitaire et son cas personnel si jamais il venait à être atteint par le virus.

Comme vous le savez, le nouveau garde des sceaux Eric Dupond-Moretti a visité la prison de Fresnes très récemment. Acclamé par les prisonniers, le nouveau ministre de la justice a décidé de diriger le ministère depuis une cellule de la prison, un geste fort en soutien des victimes du milieu carcéral. Reportage.

La ville de Nantes dirigée par Johanna Rolland et son équipe municipale fraîchement élue va mettre en route un plan d'action très audacieux pour développer le tourisme dans la ville. La campagne "Osez Nantes" se veut justement osée et sera totalement différente de ce qui se fait habituellement dans le tourisme. Reportage.

C'est une ancienne ministre de la santé qui s'est brillamment défendue devant la commission d'enquête et qui a su répondre à toutes les questions. Nous revenons en détail sur la polémique des masques pour tenter d'y voir plus clair.

Marion Maréchal aurait pu tout changer. Si la nièce de Marine Le Pen avait présenté des excuses pour sa couleur de peau et avait mis un genou à terre, les choses auraient peut être changé pour tous. Au lieu de cela, la jeune femme s'entête et provoque la colère de l'exécutif. Révélations sur ce qui nous attend.

Aujourd'hui et demain, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner va recevoir les syndicats de police pour tenter de trouver des pistes pour réformer cette institution très vilaine. D'après le ministre de l'intérieur une source anonyme, la technique de l'étranglement serait remplacée par une autre technique moins dangereuse. Révélations.

Valery Giscard D'Estaing serait il un prédateur sexuel en série ? Les questions se posent et les langues se délient sur l'ancien président de la République âgé de 94 ans. Aujourd'hui c'est le syndicat des producteurs de fruits qui porte plainte. Nous tentons de lever le voile sur une sombre affaire.

C'est encore une fois un scandale, probablement d'état qui agite le monde politique français. Sibeth Ndiaye aurait été surprise aux toilettes avec du papier WC. Decryptage d'une nouvelle polémique.

On a tendance à imaginer faussement que le confinement pénalise uniquement les français de basse extraction. En réalité, il faut se rendre compte qu'il pénalise aussi les français de haut niveau comme le premier ministre, Edouard Philippe. Ce dernier va d'ailleurs profiter de la réouverture des coiffeurs pour se refaire une beauté. Reportage.

"Oh non des brocolis !" "Fais chier, encore des brocolis..." Qui n'a pas entendu ce genre d'arguments quand vient l'heure du déjeuner et qu'une odeur de brocolis se répand dans toute la maisonnée ? Conscient des nombreux problèmes que le brocolis engendre dans les familles, ce dernier sera bientôt éliminé de nos assiettes.

C'est une nouvelle déclaration de la porte parole du gouvernement qui fait polémique sur les réseaux sociaux. Une déclaration qui s'adresse spécialement aux femmes enceintes qui pourraient avoir la mauvaise idée d'accoucher en cette période de coronavirus.