Après la remarque du chef de l'Etat contre un journaliste du Figaro, l'Elysée apportera désormais une validation sur les articles de la presse subventionnée. Les journalistes choqués par cette décision en appelent à la liberté de la presse. Reportage.

Emmanuel Macron l'a rappelé : "Nous donnons 480 millions d'euros à la presse en France, nous avons bien le droit à de articles cohérents qui valorisent l'action du gouvernement français, sans fake-news, sans contre-vérités".

 

Une cellule pour vérifier

 

Une cellule va être crée au sein du palais, une cellule qui sera chargée de valider tous les articles de presse avant parution. La cellule aura le droit et la légitimité pour préciser le contexte, apporter des éclairages et des modifications aux articles.

Avec le sceau gouvernemental, les articles seront vérifiés et seront exemptés de toute erreurs, malveillances ou inexactitudes éventuelles.

La décision choque la presse. Mais à l'Elysée une source anonyme précise : "C'est ça ou plus de subventions. Beaucoup de journaux parmi les principaux n'ont plus de lecteurs. Sans subventions, ils disparaissent".

La source anonyme de l'Elysée indique que "les principaux responsables vont être convoqués pour les faire rentrer dans le rang. Une réunion d'une heure devrait être suffisante".

Qui ne connaît pas vendez votre voiture ? La société bien connue des français fait une publicité monstre sur tous les médias pour vous convaincre de lui vendre votre voiture. Pourtant la vie d'un mec sans voiture va basculer dans l'enfer. Reportage.

Nous savions déjà depuis quelques temps qu'un plan social menaçait les équipes de BFM TV. L'ensemble des personnels de la chaine a décidé de se mettre en grève à partir d'aujourd'hui après avoir assité à une réunion générale dans laquelle les véritables motifs de ce plan social ont été annoncés.

Décidément, les problèmes s’enchaînent pour Jean-Jacques Bourdin qui a été contrôlé à plus de 100 kilomètres de chez lui et à 186 kmh sur l'autoroute A75. Le journalste se confie sur cette nouvelle épreuve.

Jean-Jacques Bourdin, le sympathique et talentueux journaliste qui anime la matinale sur RMC et BFM TV a pu faire part de sa tristesse sur le plateau de C à vous sur France 5. L'animateur revient sur les difficultés qu'il a eues pour inviter le Professeur marseillais. Nous revenons sur cette terrible affaire qui affecte le journaliste.

Pour les mauvaises langues qui pensent que le métier de journaliste est en danger en France, le chef de l'Etat remet les points sur les I et célèbre la 34 ème place de la France au championnat mondial de liberté de la presse. Focus sur les éléments importants du discours présidentiel.

Emmanuel Macron devait faire un point ce soir à la télévision sur le coronavirus et la période de confinement qui devait être prolongée. En réalité, il n'en sera rien. Confession du sympathique animateur de télévision, Jean-Pierre Foucault.

Encore une affaire de racisme ordinaire en France. C'est désormais le chroniqueur de BFM TV qui est pris à parti sur les réseaux sociaux après des insultes qu'un SS dans un camp de concentration n'aurait pas désapprouvé.

Alors que Canal + a offert aux français confinés chez eux ses chaines en accès gratuit, on apprend que les groupe TF1 et M6 ont saisis le CSA qui vient de demander le retrait de ces chaines offertes.

La nouvelle est tombée et a été annoncée au journal TV de France 2 provoquant la stupeur de millions de téléspectateurs. La présidente invitée sur le plateau, annonce travailler avec plusieurs prestataires pour mettre au point un dispositif électronique pour interdire au hommes blancs de plus de 50 ans de regarder une chaine du groupe.