Que se passe t'il en France sur la question du vaccin ? Depuis quelques jours, la pays fait la une des médias du monde entier pour son nombre ridicule peu élevé de vaccins pratiqués sur les cobayes volontaires. Le premier ministre, Jean Castex dans sa conférence d'hier est revenu hier sur ce thème.

Problèmes logistiques, problèmes de congélateurs, problèmes de seringues trop courtes ou trop longues.... Decidemment, les ennuis s'accumulent pour les français qui attendent impatiemment de se faire vacciner.

Oui il y a un problème avec les congélateurs mais le premier ministre a indiqué que les français pouvaient tout à fait refroidir leurs vaccins au micro-ondes à 150 ° pendant 15 minutes. La solution change alors de couleur pour devenir jaune-violette et présente quelques bulles rose-verte fluorescentes. Il faut alors boire le vaccin tout de suite dans les 3 minutes ou le boire avec un grand verre de pastis refroidi au micro-ondes à - 80°.

Pour les gaulois réfractaires ceux qui voudraient une autre solution, il y a aussi la méthode de nos voisins espagnols. Le premier ministre nous la révèle :

"En Espagne, on adopte le vaccin à la sarbacane. Ce type de vaccin est très pratiqué par les espagnols qui aiment bien le football et qui sont soucieux d'améliorer leur habileté au sport. Nous adresserons aux français une sarbacane avec une trentaine de petites aiguilles. Le but du jeu est de viser, toucher (et couler ?) à l'aide de la sarbacane toute personne qui se trouve à proximité de vous".

Le premier ministre rajoute alors que le gouvernement ne demande pas aux français de crier Olé ! comme en Espagne ou c'est obligatoire. Des études sont en cours pour savoir si crier Olé ! ou Goal contribue à améliorer l'efficacité du vaccin.