C'était une demande de la convention citoyenne sur le climat : prendre en compte la fonte des glaces du au réchauffement climatique. De grands scientifiques et plusieurs dirigeants sensibilisés à l'écologie se sont réunis pour trouver une solution sur une problématique qui nous concerne tous : comment compenser la fonte des glaces ? Après bien des tractations et discussions, il semble qu'une solution ait été trouvée avec le glacier industriel Carte d'or. Reportage.

Jean Castex l'a annoncé : "Carte d'or a participé à un marché qui lui était réservé, qu'il a brillamment remporté même s'il était tout seul à candidater".

Alors concrètement, comment cela va se passer ? Comment l'entreprise va lutter contre le réchauffement climatique qui provoque la fonte des glaces mais aussi le manque de neige dans les stations de ski ? Dans un communiqué, la marque exprime tout d'abord sa joie et donne quelques détails sur la procédure mise en place.

On apprend que la marque va racheter à la Russie plusieurs gazoducs d'une longueur de 800 mètres environ et qu'elle va les disposer dans son usine de Saint-Dizier. Les gazoducs seront orientés vers plusieurs directions pour alimenter tous les grands sommets ainsi que les principales stations de skis françaises.

Il n'y aura plus aucune glace Carte d'or en magasin à partir de 2021 puisque le marché qui dure cinq ans, prévoit que 100% de la production doit servir à lutter contre la fonte des glaces.

Dès leurs productions, les glaces seront éjectées par l'usine dans toutes les directions et tomberont directement au bon endroit. La France sera ainsi le premier pays au monde à bénéficier de neige multicolore et au goût de pistache, chocolat, vanille ou encore fraise.

En effet, la glace produite sera équivalente à celle destinée aux consommateurs, il y aura donc des amas de glaces un peu partout et de plusieurs couleurs. Des blocs de glaces seront ainsi expédiés un peu partout à toute heure du jour et de la nuit.

Pour éviter les risques pour les promeneurs ou les habitants de recevoir un bloc de glace en pleine figure, le gouvernement prendra avant la fin de l'année 2021 un décret obligeant les citoyens à se munir d'un casque de chantier lors de la moindre sortie, il faudra aussi protéger ses animaux domestiques.

Mise à part l'aspect écologique, une bonne nouvelle supplémentaire est que le décret prévoit également d'autoriser la population à manger de la neige. Toutefois, pour ne pas mettre l'opération en danger cette consommation de neige sera limitée à cinq cuillères à soupe par personne et par jour. Toute infraction sera sanctionnée par une amende de 135 €.

A bon entendeur.