L'histoire se passe à Vesoul au début de la crise du Covid19, Baptiste Seichan un vésoulois, un vézolien, un vézourois, un habitant de Vesoul a totalement perdu pied en souscrivant des multiples crédits pour acheter du fromage.

Un témoignage troublant.

"J'ai dérivé petit à petit, le coronavirus n'a rien arrangé à l'affaire" nous confie l'homme désemparé qui nous indique qu'il a toujours beaucoup aimé le fromage en général et le roquefort en particulier.

"Cela a commencé vers le mois de décembre, je venais de finir un morceau de roquefort quand je me suis rendu compte que je n'en avais plus. C'était samedi soir et le dimanche les magasins sont fermés, j'ai ressenti une énorme crise d'angoisse, une boule au ventre quand j'ai compris que le dimanche serait un jour sans".

Baptiste a passé un dimanche très difficile et s'est promis de ne plus recommencer, de ne plus jamais manquer de roquefort.

"J'ai commencé à démarcher la SFF (ndlr - société de la faillite financière) pour souscrire un crédit, et puis un autre et encore et encore.... J'ai acheté du roquefort en grand nombre, des centaines de kilos et je me suis vite retrouvé débordé malgré mon goût très prononcé pour ce fromage".

"Je n'arrivais pas à finir, c'est à ce moment là que j'ai eu l'idée de désinfecter mon appartement avec, ça tombait bien on parlait du coronavirus. J'en ai écoulé plusieurs kilos et j'en ai mis sur les murs, les objets et le sol".

Nous demandons alors à Baptiste si cette désinfection a été efficace contre le coronavirus : "oui, cela a été très efficace parce que ça m'a pris tellement de temps que je ne suis pas sorti de chez moi une minute. Par contre maintenant j'ai des rats et des souris partout chez moi, une très forte odeur et le roquefort me fait gerber".