Géraldine, une comptable de 49 ans nous a contacté pour nous donner son témoignage depuis le confinement. Comme des millions de français elle est amenée à rester chez elle. L'épidémie du Coronavirus a toutefois été une révélation pour elle et lui a apporté une nouvelle vision de la vie.

Une confession bouleversante :

"Depuis des années j'avais l'impression de ne pas être seule. Je voyais de temps en temps une silhouette qui passait dans mon appartement, j'avais l'impression qu'on me parlait... Je me suis demandé bien souvent si je ne devenais pas folle... J'ai fini par lire et relire le Horla de Maupassant.. et sa lecture m'a confirmée que j'étais dingue"...

"Je voyais parfois du café sur la table, un bol de céréales.. il y a toujours eu une odeur de tabac depuis des années alors que je ne fume pas.. Je retrouvais des chaussettes par-ci par-là, des slips... J'ai passé en revue tout mon plafond pour voir s'il n'y avait pas une trappe secrète qui aurait pu expliquer tous ces phénomènes, mais rien, je n'ai rien trouvé !".

"Et puis quand le coronavirus est arrivé, je me suis retrouvée confinée comme d'autres et là j'ai découvert... mon mari. et tout s'explique, les chaussettes et slips sont à lui, il fume et bois du café, je me suis sentie vraiment soulagée tant j'étais angoissée depuis des années".

"On a fait connaissance, il s'appelle Jean-Louis et il est charpentier. Les souvenirs me reviennent peu à peu, on est  mariés depuis 11 ans et il ne me plaît pas du tout... Mais pas du tout".

"Il a l'air gentil quand même voire un peu con mais je vais apprendre à le connaître"..