C'est une confession bouleversante qui nous vient de l'Oise. Sylvie, une concierge de 59 ans qui travaille dans une résidence cossue de Beauvais nous confie s'être laissée emportée par la panique. Témoignage.

"J'avoue, j'ai complètement paniquée. Dans mon immeuble tout le monde ne parlait que du Coronavirus, on disait qu'on allait tous mourir, que c'était un complot du gouvernement pour nous tuer. Et puis certains ont cherché des solutions pour nous en sortir. D'abord on a pensé à rester en quarantaine dans notre immeuble et à clouer la porte de la résidence avec des planches en bois pour empêcher les gens de rentrer, mais du coup c'était compliqué parce qu'on ne pouvait plus sortir facilement pour ramener à manger. Et puis, un jeune a trouvé sur internet que manger du papier toilettes en quantité suffisante pouvait nous protéger du virus. Alors nous avons organisé une réunion avec tous les habitants de l'immeuble, et on a décidé de passer commande".

Sylvie honteuse, continue :

"On a loué un fourgon de 20 m3 à Carrefour. Un engin énorme et on a visité toutes les grandes surfaces de la région, on a rempli au total 4 camions de PQ. Nous sommes 12 dans l'immeuble, nous avons réussi à manger une vingtaine de rouleaux et malgré ça, nous avons attrapé le virus, c'est une catastrophe. Aujourd'hui nous avons du papier toilettes partout, dans le hall de l'immeuble, dans nos appartements et même sur le toit de l'immeuble... On a décidé de ne plus faire le vaccin contre la grippe, on ne fera rien pour éviter les diarrhées.... d'après nos calculs on a du PQ jusqu'en 2150 au moins, il faut vraiment qu'on écoule nos stocks"....