C'est un drame absolu qui vient de se produire dans une petite ville de Corrèze. La France croyait avoir atteint le summum de l'horreur avec la décapitation de Samuel Paty mais une nouvelle information plonge le pays de nouveau dans l'effroi. C'est samedi matin qu'une femme de ménage a découvert le corps dévoré d'un maître d'école. Reportage.

Jordan Goujon était un jeune instituteur de 31 ans 'tout à fait appétissant' selon la directrice qui confesse devant les médias locaux que le jeune homme lui donnait faim. Le problème, c'est qu'il donnait faim à tout le monde même à ses élèves du département où règne une famine sévère depuis des années, à tel point que la population fait des allers retours fréquents dans la Creuse qui elle, regorge de vivres.

 

Les policiers achètent des sandwichs dans la Creuse voisine

 

La policiers sont sur place, avec un peu de retard car ils sont allés acheter des sandwichs dans la Creuse. Les premières investigations commencent et déjà on retrouve sur le sol de nombreux couverts et des petits sachets de moutarde et de ketchup.

"Il y a eu un festin ici" marmonne le commissaire Morin du poste de Tulle qui remarque une odeur de cuisson. "Il a été cuit avec du curry. ça sent aussi les olives et le poivre" indique la directrice.

La police décide d'aller chercher et de menotter les enfants et de les mettre en garde à vue. Après une rapide investigation, les élèves étaient tous munis d'assiettes et de couverts, donc il est clairement établi que le déjeuner était un assassinat puisque le repas avait été prévu. Les parents sont évidemment complices, ils ont fourni à leurs enfants tous le matériel pour consommer ce jeune instituteur qui habitait en plus dans la Creuse.

 

L'instituteur était bien gras et bien dodu

 

Selon le commissaire Morin, la justice pourrait reconnaître une circonstance atténuante aux enfants en raison du lieu d'habitation de l'instituteur. "Il vient travailler en Corrèze alors qu'il habite dans la Creuse, c'est une provocation ! Il habitait dans un département enseveli sous la nourriture, ici il n'y a pas un crouton de pain à manger et lui il venait bien gras et bien dodu, tous les jours travailler et provoquer ce groupe scolaire".

Ce drame sordide n'a pu voir le jour qu'avec la complicité des parents d'élèves qui ont du se téléphoner pour se coordonner. La police pense que ce sont les parents qui ont cuisiné l'instituteur aux petits oignons (et avec du curry). Les présumés coupables ont reconnu très vite leur implication dans ce repas drame et après des analyses sur des personnes impliquées dans cet assassinat, on ne constate pas de carences car les vitamines et oligo-éléments sont présents dans de bonnes quantités.

Un élément à la décharge de Jordan Goujon qui n'est pas mort pour rien car il a contribué a lutter contre la famine qui touche la Corrèze de plein fouet. "On retrouve un peu trop de lipides dans les analyses des enfants mais bon on ne va pas lui en tenir rigueur" affirme le commissaire Morin.

Cette mésaventure pour le moins cocasse est arrivée à Julie, une trentenaire résident dans un village proche de Clermont-Ferrand. Au retour de ses congés, la jeune femme constate que sa petite maison a été cambriolée. Elle appelle immédiatement la police qui trouvera le coupable très vite. Détails sur une affaire hors normes.

Dans le courant du mois de juillet, Norbert un paisible retraité vivant à Agen avait totalement disparu sans prendre aucun de ses effets personnel. Martine, son épouse avait alors alerté la police et une enquête pour disparition inquiétante avait très vite démarré mais n'avait pas donné de résultats. Mais depuis hier, le mystère est résolu. Reportage.

Les plus jeunes ne se souviendront pas du muppet show, une célèbre série britannique de l'époque dans laquelle Piggy la cochonne jouait un des rôles principaux avec Kermit la grenouille. Nous avons retrouvé la trace de Piggy, elle vit désormais dans l'anonymat dans la campagne chinoise en compagnie de son compagnon Kermit. L'actrice gravement atteinte par une forme de grippe porcine pourrait être à l'origine d'une nouvelle pendémie mondiale. Une enquête qui va nous mener au bout du monde.

La scène de torture se déroulait dans un appartement de la banlieue lyonnaise. Dans ce logement, Yves âgé de 64 ans faisait subir à son ordinateur des souffrances quotidiennes. Il a été arrêté par la police après un énième acte de brutalité envers son disque dur. Récit d'une histoire sordide.

"Ce n'est pas de ma faute si les français sont cons". C'est cette petite phrase du président qui suscite aujourd'hui la polémique, une phrase qui renvoie les français à l'hallucination collective qui a touché la population pendant plus de deux mois.

L'affaire qui agite actuellement la paisible ville de Troyes dans l'Aube sera elle aussi haletante que l'enigme Xavier Dupont de Ligones ? L'avenir nous le dira, en attendant, nous faisons un retour sur cette mystérieuse disparition.

Le mystère semble se lever peu à peu dans l'enquête sur la mystérieuse odeur qui s'est abattue sur la région parisienne. Une odeur rappelant celle du soufre ou d'oeufs pourris a été ressentie par toute la population. Nos voisins belges sont responsables de la situation.

Est-ce une agression ou un accident de travail ? L'enquête ouverte par la chaine et le visionnage de la séquence permettra de mieux comprendre ce qui est arrivé à l'animateur. En attendant d'avoir plus d'informations, un retour sur la situation s'impose.

C'est un fait divers troublant qui nous vient de Belgique, l'utilisation d'un économe a mal tourné et a causé un accident dramatique. Récit d'un petit déjeuner malheureux.

Une salade de tomate coupable

Le Coronavirus serait-il un article de la réforme des retraites ? Un article salvateur qui permettrait enfin aux régimes de trouver le chemin de la propsérité en éliminant ceux qui bénéficient d'une retraite et ceux qui s'en approchent dangereusement ? Et si le Coronavirus avait été fabriqué dans la cuisine du nouveau haut-commissaire aux retraites Laurent Pietraszewski ?