Le ministre de l'éducation s'exprime sur le sujet : "Aujourd'hui nous sommes à près de 90 % de réussite à l'examen, le niveau des élèves ayant considérablement progressé ces dernières années, nous devons repenser le bac. je ne suis pas certain que le contrôle continu soit plus efficace que le système actuel. Je pense qu'il vaudrait mieux attribuer le diplôme en fonction du comportement des élèves".

"Aujourd'hui des tas de petits merdeux, élèves ont des problèmes avec l'autorité, leurs enseignants et leurs parents. Ils ont des casiers judiciaires longs comme le bras je réfléchis à donner le bac à tous ceux qui n'ont pas déjà été condamné pour violences, viols ou meurtres".

"Assurément, avec cette réforme on aura un taux de réussite beaucoup plus bas mais le diplôme gagnera en valeur" nous confie le ministre.