Christophe Castaner présente les détails techniques pour cette mise en réanimation : "Nous allons préparer des fléchettes imbibées du coronavirus et nous allons viser le préfet de police avec. Il sera ensuite plongé en réanimation pour une durée de trois mois. En cas de pénurie de fléchettes, nous utiliserons des LBD".

Le ministre rajoute que "le préfet ne sera pas hospitalisé puisqu'il n'y a pas de lit de réanimation. Il sera placé directement dans son bureau à la préfecture de police dans son uniforme et dans un bain de formol pour le conserver intact".

Le préfét sera sous surveillance médicale et aura droit à des visites. Notamment plusieurs représentants connus des gilets jaunes comme Maxime Nicolle ou encore Jérôme Rodrigues.