"A l'aide du comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) qui évalue le nombre de voitures en circulation en France, nous allons être la première association au monde labellisée ANF (Association à nom flottant). C'est une grande fierté pour nous, cette évolution place notre association un peu plus dans la réalité et nos adhérents pourront savoir avec exactitude combien de voitures se trouvent dans notre pays. Pour avoir parlé avec plusieurs de nos adhérents et sympathisants, je sais que cette incertitude peut-être particulièrement stressante".

Une journaliste interloquée pose la question qui fâche :

Mais comment allez-vous faire ? Vous allez être obligé de refaire tous vos papiers à en-tête, vos tampons, faire changer les panneaux de votre siège social ?

Pierre Chasseray se veut affirmatif et confiant : "Oui c'est un mal nécessaire mais nous sommes attentifs à l'évolution de la société. Pour les tampons, papiers et autres, nous les garderons et on les ressortira au cas où le nombre de véhicules recensés serait le même qu'un autre mois précédent ! Pour épargner la place de nos locaux, nos collaborateurs se chargeront de stocker le matériel dans leurs voitures, chez eux ou chez leurs amis et familles".

Dans l'assistance, Stéphanie une secrétaire de l'association qui a tenu à garder l'anonymat est inquiète :

"Vous imaginez pour l'accueil ?

En juin il faudra dire par exemple 40 253 600 d'automobilistes, bonjour

En octobre, 40 393 400 d'automobilistes, bonjour"....