Gabriel Attal a fait part de sa vive inquiétude concernant la cinquième vague, une cinquième vague qui ressemble à un tsunami qui va tout emporter sur son passage. En effet le nombre de cas faux positifs a augmenté de 80 % et Gabriel Attal est inquiet. Cnews a récemment posé la question, que faut il faire pour se débarasser des antivax ?

Le gouvernement s'interroge et les médias aussi. Que faut il faire pour se débarrasser des antivax ? Faut il enfermer les non vaccinés comme en Autriche ? Faut il tirer à balles réelles sur les non vaccinés comme aux Pays-Bas ? 

 

Enfermer les non vaccinés.....

 

En effet si le fait de tirer sur les non vaccinés ou de les enfermer présente de nombreux avantages, il n'en ressort pas moins qu'il y a aussi des inconvénients sérieux.

Le premier avantage à confiner les non vaccinés serait de ne plus les entendre développer des thèses complotistes à base de théories fumeuses du type "le vaccin est expérimental" ou "il y a de nombreux effets secondaires", le confinement de ces individus permettrrait de retrouver la vie d'avant si chère à notre gouvernement.

Par exemple pour le confinement des non vaccinés, il faudrait trouver une solution pour les enfermer chez eux comme par exemple clouer leurs portes d'entrée avec des planches de bois et condamner les fenêtres pour les empêcher de sortir. Le problème c'est qu'en Autriche ils sont autorisés à sortir pour acheter à manger et pour aller travailler. Ce sont là des occasions pour eux de sortir et de contaminer la terre entière avec leurs virus. En travaillant avec un cabinet privé, le gouvernement autrichien s'est rendu compte que la nourriture n'est pas le seul besoin d'un individu, même non vacciné. Il y a par exemple des besoins de s'acheter des vêtements, voire des chaussures. Dans un geste d'apaisement, Vienne promet d'envoyer 20 kilos de papier toilettes à chaque foyer non vacciné confiné. "Comme ça, ils arrêteront de faire chier tout le monde" affirme le chancelier autrichien.

 

Ou leur tirer dessus à balles réelles ?

 

La deuxième solution un poil plus radicale, présente l'avantage d'être débarrassé une fois pour toutes d'empêcheurs de tourner en rond et de complotistes de basse extraction car le fait de leur tirer une balle entre les deux yeux réglera définitivement le problème. Il y a en effet très peu de chances pour qu'un non vacciné sur lequel on a tiré se réveille. Les hollandais l'ont bien compris et mettent en place cette stratégie efficace pour éviter un confinement qui serait meurtrier pour tout le monde mais qui aura lieu quand même.

 

Traces de sang, balles perdues... l'impact négatif sur le tourisme

 

Le fait de leur tirer dessus à balles réelles salira la chaussée de traces de sang qui seront difficiles à faire partir, même à coup de jet d'eau, de plus, il y aura des corps partout qu'il faudra enlever au plus vite car cela aura certainement un impact assez négatif sur le tourisme. Un autre inconvénient majeur est le risque de balles perdues, car on se rend compte que même des vaccinés sont contre le confinement des non vaccinés. Faut il tirer aussi sur les vaccinés qui ne sont pas d'accord ?

Le chancelier autrichien après avoir pris conseil auprès de la Corée du Nord, réfléchit à apposer un signe distinctif sur les non vaccinés pour minimiser les risques.

Après avoir développé thèse, antithèse et synthèse sur les deux questions plus haut et en moins de 4 heures, Gabriel Attal a obtenu une note de 13,5 sur 20 attribué par les journalistes qui l'ont interrogé avec une mention "assez bien".

Quel sera la décision du gouvernement français pour lutter contre la cinquième vague ? Enfermement, vaccination forcée entre deux gendarmes, tir à balles réelles ou envoi de chars comme en Guadeloupe pour mater la résistance ?