Dimanche 27 juin, 7h30. Le sous-préfet arrive au bureau de vote dans ce trou perdu de Rcohefourchat dans lequel il n'y a qu'un seul habitant. Le préfet adjoint a été officiellement désigné pour s'occuper tout seul du bureau de vote. Il sera successivement chef du bureau, assesseur, et balayeur en fin de journée.

Le temps passe et le sous-préfet se fait chier. Pas une visite dans le bureau au bout de plusieurs heures de présence. Le sous-préfet sort du bureau et s'écrie : "oh oh il y a quelqu'un pour voter ? je suis le sous-préfet".

Pas une âme qui vite. Le sous-préfet rentre au bureau et se désole sur la perte de sens de la démocratie. Pas un blaireau pour voter aujourd'hui dans ce bureau. Ce sera le seul bureau de vote de France à avoir un taux d'abstention de 100 %

17h55 : Alors que le sous-préfet est endormi depuis plusieurs heures et ronfle bruyamment affalé sur son bureau, Germaine Servalette arrive et tape la tête du sous préfet avec sa canne et s'écrie : "Ces fonctionnaires, tous des branleurs je l'ai toujours dit ! Je viens voter et il dort !".

Le sous-préfet se réveille en sursaut et surpris bredouille "Oh madame, c'est une chance il n'est pas encore 18h, excusez-moi mais vous êtes la première à venir voter",

"C'est normal imbécile que vous êtes, je suis la seule habitante du village !" réplique sévèrement Germaine.

Une fois que Germaine a voté, le sous-préfet fait rapidement le calcul grâce à ses années d'études en maths : 1 vote sur 1 habitant = la tête à toto 100 % de participation.

Très fier d'avoir tenu un bureau avec 100 % de participation, le sous-préfet se laisse aller à un élan de générosité et propose à Germaine de l'inscrire pour la légion d'honneur.

"Dis donc gamin, faut pas la payer la médaille au moins ? Si ? ah et ça vaut quelques centaines d'euros en plus !. Bon, je vais réfléchir, repasse demain jeune, j'ai la tambouille à faire !".