C'est la toute première mesure prise par le gouvernement pour lutter contre les décapitations qui deviennent tendance en France, le gouvernement a présenté l'objet parfait. L'entreprise Manix a été chargée par l'exécutif de trouver une solution et a donc crée un préservatif renforcé permettant de lutter efficacement contre une envie subite de décapitation ou d'égorgement.

 

Une innovation française

 

D'ailleurs, le gouvernement rappelle que ce préservatif permet aussi de se protéger du Covid 19 puisqu'il évite tous risques de contamination.

Ce préservatif d'un nouveau genre est composé d'un alliage de chewing-gum, de toiles d'araignées et de bave de crapauds. La matière est extrêmement solide et peut résister à une attaque à la tronçonneuse.

A l'Elysée, le responsable de la boutique nous indique que "ce produit était dans les cartons depuis quelques années mais nous attendions le moment propice pour le mettre en vente, après ces évènements c'est le moment idéal pour le mettre à disposition de tous".

Ce préservatif se met comme un préservatif normal, il faut le dérouler et l'enfiler sur la tête, il dispose de zone d'aération situées au dessus du produit pour permettre aux gens de respirer et il est parfaitement adapté aux hommes et aux femmes et à tous ceux qui ont une tête.

 

Le bon goût n'est pas oublié

 

Son port sera autorisé partout et même chez vous si vous soupçonnez votre entourage de vouloir vous décapiter. Très léger, ce produit après avoir été enroulé sur lui même ne prend pas de place et peut trouver sa place dans un sac à main ou une poche. Il existe en plusieurs couleurs pour que chacun puisse opter pour celle de son choix car les objets de sécurité ne doivent pas échapper au bon goût et à la mode.

Cette première réponse de l'Etat est tout de même à saluer, car elle a le mérite de faire travailler une entreprise et de soutenir l'économie en favorisant la sécurité de tous avec un objet léger, efficace et agréable à regarder.