C'est pour cela que le patron du groupe Intermarché, Thierry Cotillard a décidé de faire sauter le toit de ses magasins en France à la dynamite. L'objectif étant celui de fidéliser une clientèle nouvelle et qui ne se laisse pas faire.

La décision du groupe a de quoi surprendre mais la décision a été prise très rapidement après le discours de Jean Castex. Dès qu'il a eu connaissance de l'information, le patron du groupe qui était en train de manger le contenu d'un sachet de salami dans un Intermarché parisien, a décidé de faire sauter tous les toits de ses magasins avec des explosifs.

Thierry Cotillard s'en explique : "On ne peut pas savoir combien de temps va durer cette reprise du virus mais j'ai beaucoup de clients qui ne veulent pas se masquer, donc j'ai décidé de prendre des dispositions pour les satisfaire".

Jean Castex n'a pas exactement précisé ce qu'est un lieu clos. Est-ce qu'un magasin sans toit est considéré comme un lieu clos ? Pas sur, c'est en jouant sur cette ambiguïté que la grande surface a décidé de passer à l'action.

Intermarché sera donc le première grande surface au monde à n'avoir plus de toits. Les clients seront les premiers à faire leurs courses dans un  environnement ouvert tout au long de l'année car les toits ne seront pas reconstruits une fois la crise du Covid 19 passée.

En effet, les clients qui iront désormais chez Intermarché subiront les changements climatiques, il n'y aura plus de toits mais également plus de chauffage ni de climatisation. En cas d'orages, l'enseigne recommande aux clients de se munir d'un parapluie pour éviter d'être trop mouillés.

La suppression des toits occasionne une publicité monstre à Intermarché dans toute la planète mais engendre également des économies importantes de chauffage, climatisation, éclairage...

Intermarché a fait l'acquisition de 12 tonnes de dynamite pour faire exploser tous les toits de ses magasins dans la semaine.