Christophe Castaner nous apprend que "les Tchétchènes n'auraient pas supporté la moutarde trop forte de Dijon. Ils avaient acheté dans un intermarché, des centaines de pots  qui leur serait monté trop rapidement au nez provoquant des débordements avec les jeunes de cités qui s'éteient procuré de leur côtés de la mayonnaise de contrebande".

Un témoin de la scène nous affirme qu'une dispute a éclaté avec les jeunes, la tension est monté petit à petit dans les cités avant que chaque camps se balancent à la figure des centaines de pots de moutarde et de mayonnaise. Les policiers sont rapidement intervenus et ont interpellé plusieurs pots pour les placer en garde à vue.

Les jeunes et les Tchétchènes ont été hospitalisés au CHU de Dijon pour y être traités avec des perfusions de Camomille et de Verveine.