Bruno le Maire, le ministre de l'économie avait prévenu qu'il ne donnerait pas d'argent à Renault si l'entreprise fermait ses usines en France, il fallait donc trouver une solution.

Le ministre a alors eu l'idée de génie de proposer aux deux entreprises de s'allier dans un partenariat original. En somme, Renault va fabriquer des voitures en bois qui seront vendues par Conforama, ce dernier deviendra le réseau de distribution de la marque au losange.

Fini donc les meubles, lave-vaisselles et cafetières que l'on trouvait chez Conforama. Désormais, l'entreprise vendra des voitures en bois flambant neuve.

La direction de Renault y voit plusieurs avantages, plus d'entretien (excepté de la cire) et plus de pannes puisqu'il n'y a plus ni moteurs ni électronique embarquée.

Cependant, si les voitures seront bien en bois, il sera possible de les conduire puisqu'elles seront munies d'un pédalier qui permettra de les faire avancer, et d'un volant pour les diriger. En plus les conduire permettra de faire du sport, surtout en côte et plus encore si vous avez des passagers.

Les quatre usines menacées de fermeture vont être reconverties en scieries. A Paris, Anne Hidalgo aurait déjà passé commande pour acheter des voitures en bois car elles sont synonymes de mobilité douce, mais aussi d'absence de pollution et de bruit. Les services municipaux de la capitale seront bientôt équipés.

Si les clients se sont montrés un peu réservés au début, les avis se montrent maintenant assez positifs. Beaucoup mettent en avant la fiabilité de ces voitures en bois qui devrait être bien meilleure que les voitures thermiques de la marque.

Du côté de l'ancienne chaîne d'ameublement on va changer de nom pour s'appeler Conforenault et devenir le concessionnaire exclusif de la marque. Une partie du personnel va être reconvertie et formée à la menuiserie pour réparer et entretenir ces nouvelles voitures.

Bruno le Maire se réjouit de cette alliance. Il n'y aura aucun licenciement ni fermeture de site, en plus c'est un grand pas pour l'écologie. Les grands groupes pétroliers comme Exxon ou Total vont profiter de cette aubaine pour se diversifier et produire de la cire et autres produits pour le bois.