Michel Cymes, le spécialiste de la médecine des médias pense avoir compris les effets de cette maladie et le public qui pourrait en être affecté, dans le journal Libération, le médecin fait part de son expertise :

"J'avais bien dit que le coronavirus était une petite gripette. Concernant la maladie de Kawasaki, c'est probablement une maladie opportuniste qui cherche à se faire un nom".

Michel Cymes affirme qu'il possède des éléments qui lui permettent de penser que la maladie va toucher les clients de la célèbre marque de moto.

"J'avais dans mon entourage un enfant qui a été touché par cette maladie, cet enfant possédait des jouets et l'un d'entre eux était une miniature de moto Kawasaki. Il risque d'y avoir une hécatombe chez les clients de la marque".

Le médecin bien connu indique qu'il a averti le gouvernement et que ce dernier va tester tous les clients. Si des clients sont positifs, ils seront confinés dans les concessionnaires de la marque.

On ne sait pas si la maladie de Kawasaki touche les motos, si c'est le cas il faudra peut être procéder à l'euthanasie de tous les exemplaires infectés.