Brèves

Alors que le confinement se poursuit, les mesures qui le réglementent devraient se durcir. Des éléments supplémentaires vont être annoncés et parmi ceux-là une contrainte en particulier suscite l'interrogation.

Les autorités vont interdire à votre ombre de vous suivre de trop près, une distance minimale d'un mètre sera demandée. Christophe Castaner le confirme :

"Si les français ne sont pas capables de s'entendre avec leurs ombres, les forces de l'ordre auront l'ordre de dresser un PV". A la question de savoir si c'est la personne en elle même ou l'ombre qui écoperait de l'amende, le ministre apporte des précisions : "Ce sera à l'appréciation des gendarmes et policiers qui choisiront s'ils ne verbalisent que vous, votre ombre ou les deux ! ".

 

 


 

Alors que les consignes ont été plus moins bien comprises, le ministre de l'économie apporte des précisions pour un peu plus de clarté, mais révèle aussi que des sanctions plus sévères sont désormais applicables.

C'est une information qui vient de tomber, les amendes sont dès aujourd'hui portées à 135 € et 375 € si vous vous faites contrôler par la police et que vous n'avez pas de raison légitime de sortir. Mais si vous ne pouvez pas payer une telle somme sur place, il faudra aussi compter sur 100 coups de fouet qui vous seront donnés.

C'est le ministre de l'économie Bruno le Maire qui le dit aujourd'hui : "il faut que les français restent chez eux autant que possible mais il ne faut pas tuer l'économie non plus. Donc si vous pouvez aller travailler, allez y. Si vous vous faites contrôler, une amende vous sera gentiment demandée par la maréchaussée. Je le dis aux français, faites en sorte d'avoir de l'argent sur vous, cela vous évitera d'écoper d'une centaine de coups de fouet en plus".

Le ministre indique également que l'autorisation pour tirer sur les individus désoibeissants sera appliquée dès que les français n'auront plus un sou.

 Désormais, les consignes sont claires. Restez chez vous mais si vous pouvez aller travailler, allez y.

 

 


 

C'est lors d'une réunion entre Marlène Schiappa, Edouard Philippe, Christophe Castaner, Emmanuel Macron et le préfet de police Didier Lallement qu'on apprend que le fait d'être une femme sera désormais considéré comme un délit. En fait, le texte qui sera voté par l'assemblée nationale sera un peu plus souple que celui de la première mouture.

Si être une femme sera bientôt un délit, la police n'interviendra pas tant que vous ne serez pas plus de deux sur la voie publique. A partir de trois femmes ensemble dans la rue, la police aura la consigne d'user de violences légitimes pour faire respecter l'ordre.

Le préfet de police Didier Lallement, courtisé par le groupe américain Mattel  indique que tous les moyens seront utilisés pour faire respecter l'ordre et pour calmer ces bandes de harpies dégénérées.

 


 

Alors que les français se précipitent pour faire leurs courses et acheter des vivres pour être autonome pendant quelques années et que les magasins se vident, la chaine bien connue Lidl annonce remplacer l'eau de ses bouteilles par de l'urine de bovin.

Joint par téléphone, le responsable des approvisionnements de l'enseigne nous confirme "Grâce au maillage territorial que Lidl a développé avec les agriculteurs et la relation de confiance qui s'est installée avec nos partenaires, nous avons décidé pour faire face à la pénurie d'eau à venir de la remplacer par de l'urine de bovin. C'est un produit avec un gout relativement neutre et avec un petit peu de sirop ou de jus de citron, cela passe tout seul".

"Nous leur demandons de garder et stocker l'urine pour utilisation imminente".

Lidl n'est pas la seule enseigne à vouloir mettre en place des mesures pour contrer la pénurie, Carrefour et Super U entre autres réfléchissent eux aussi à des solutions similaires.

 


 

 

 

C'est une autre annonce explosive du président de la République Emmanuel Macron.

On apprend que comme l'Etat ne peut plus rien faire contre l'avancée du virus dans l'Oise et le Haut-Rhin, ces deux départements vont être vendus à la Somalie. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé mais tous les habitants confinés de ces deux départements vont perdre leur nationalité française et vont obtenir celle de la Somalie.

Le président affirme chez nos confrères de Libération : "la situation sanitaire étant désormais incontrôlable dans ces deux départements, ils vont être vendus à la Somalie et ses habitants aussi, c'est la meilleure décision possible".

 

 

 


 

 

 

 

 

Stupeur après l'intervention du président de la République Emmanuel Macron.

Le chef de l'état ayant loué les vertus de l'état providence a suscité nombre de réactions d'étonnement dans les médias et chez les partisans de la République en marche.

A la fin de son intervention, le président a confié avoir compris beaucoup de choses depuis son élection et annonce adhérer désormais au parti communiste pour être en phase avec ses nouvelles valeurs".

Sur le plan du Coronavirus, le président annonce la fermeture de tous les établissements d'enseignements à partir de lundi mais cette décision est passée totalement inaperçue et nombre d'élèves devraient quand même se présenter devant la porte de leurs écoles en debut de semaine prochaine.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Zoom sur les municipales à Montpellier où l'humoriste bien connu Remi Gaillard se présente. Crédité de 9 % des voies, il pourrait bien accéder au deuxième tour.

Si l'humoriste se lance dans la politique, le maire sortant Philippe Saurel affirme ne pas avoir à rougir de l'aura du comique et déclare devant des journalistes "j'ai toute la légitimité pour devenir moi aussi un comique, cela fait six ans que je fais rire les montpellierains".

Nous verrons si cet argument de campagne lui sera favorable.

 

 

 


 

 

 

 

A quelques minutes de l'intervention du président Macron qui devrait annoncer des mesures et peut-être l'accession de la France à un stade 3 très convoité. C'est en réponse à un journaliste que la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a eu cette phrase laconique.

La porte-parole indique en conférence de presse "oui il faut se rendre à l'évidence nous sommes aussi cuits que les macaronis italiens. Déjà un peu partout, on annule les rendez-vous médicaux. Dans tous les milieux sociaux on compte des cas de coronavirus officiels et d'autres cas de personnes a qui on ne fait pas passer de tests parce que ça coute un pognon de dingue, comme dirait le président. On leur dit qu'ils ont la grippe ou une petite angine.

La situation est grave, très grave.

Alors je vous le dis, Yes la France is dead".

 

 

 

 


 

C'esr une décision forte d'un dirigeant qui souhaite prendre le problème de la délinquance à bras le corps. C'est dans le Figaro que le premier ministre dresse le constat que la prison ne sert plus à remettre dans le droit chemin et qu'il faut passer à d'autres idées.

Parmi celles-ci, la plus étonnante est sans doute une proposition de Christophe Castaner consistant à envoyer tous les auteurs de crimes et délits dans le département de l'Oise, très touché par le Coronavirus.

Le premier ministre confirme son admiration :

"J'ai été séduit par l'idée du ministre de l'intérieur, c'est vrai qu'avec cette épidémie de Coronavirus en pleine expansion il aurait été dommage de se priver d'une telle opportunité, cette idée est très pertinente et il fallait y penser".

Nous venons de l'apprendre.

C'est en faisant une démonstration à l'attention de Pascal Praud sur Youtube sur ce qui allait lui arriver que le rappeur Sneazzy s'est suicidé involontairement.

Sneazzy s'est muni d'une arme à feu et a introduit le canon dans la bouche, c'est à ce moment là que le coup est parti. D'après les premiers éléments, la balle aurait atteint le cervelet.

Les autorités françaises ont appelé les fans du rappeur à ne pas faire de démonstration à l'attention de Pascal Praud pour ne pas avoir de risques de suicides supplémentaires.

 


 

 C'est le président de la République qui le révèle alors qu'il se baladait sur un marché au contact des français. Entouré de quelques dizaines de gardes du corps, le président s'adressait à un bouseux vendeur de savates qui l'interpellait sur la réforme des retraites :

"Oui je comprends, vous êtes un digne représentant de ce que j'appelle les gaulois réfractaires au changement, vous êtes contre notre réforme des retraites alors que nos amis de Black Rock eux sont pour. Mais je vous l'assure, le 49.3 ce n'est pas la pointure de mes chaussures, mais par contre ça va quand même vous faire vachement mal au cul".

Le président s'est ensuite déplacé au contact des sans-dents ici et là sous les applaudissements et les cris de joie de ces derniers.

 

 

 

Le président de la République a annoncé dans le quotidien libéral l'Humanité que l'épidémie de Coronavirus nécessite désormais l'annulation de tous les évènements pouvant rassembler plus de 1000 personnes. Emmanuel Macron ajoute "Avant on annulait les petits rassemblements sans enjeux financiers importants mais on maintenait des évènements avec un pognon de dingue, parce que la FIFA entre autres nous tenait par les burnes et on avait pas le choix parce qu'il faut toujours écouter les puissants".

 

 

 

 


 

 La cérémonie des Cesar 2020 a vu le film j'accuse du controversé Roman Polanski obtenir le césar du meilleur réalisateur.

Roman Polanski a annoncé le soir même que son prochain film sera consacré à la pédophilie et au viol et qu'il y tiendra le premier rôle exceptionnelement.

"C'est une facon pour moi de remercier et de rendre hommage à toutes les jeunes filles, les jeunes actrices que j'ai aidé à attendre les sommets du septième art".