A l'heure où des problèmes d'approvisionnements avec les vaccins sont préoccupants pour la suite de la campagne, l'ancien ministre de l'intérieur évoque la possibilité d'acheter des vaccins russes. En même temps, des questions se posent par rapport à Poutine. Que vont faire les français une fois vaccinés à la sauce russe ?

Alors qu'il était interrogé par France Inter il y a quelques jours à peine, le sémillant Christophe Castaner est revenu sur les vaccins.

Ente deux génuflexions dans le studio, le kéké de la République s'inquiète :

"Il y a une question à se poser sur cette affaire de vaccins. J'alerte les autorités politiques. Que va t'il se passer si on donne le vaccin russe aux français ? Qu'y a t'il dans ce vaccin hein, de la vodka ou autre chose ?".

L'ancien ministre évoque une piste qui jusque là n'avait jamais été annoncée nulle part :

"Imaginez un instant que le vaccin russe puisse inciter les français à voter pour Poutine aux prochaines élections régionales de 2021 ou présidentielles de 2022 !".

C'est alors une prise de conscience dans le monde politique français. Selon le palais de l'Elysée, "Emmanuel Macron a tout de suite saisi son téléphone pour appeler Merkel, Biden, Johnson et le dirigeant chinois pour leur demander s'ils envisageaient de se présenter aux présidentielles en France".

A priori dans tous les pays qui ont réussi a fabriquer un vaccin, aucun dirigeant politique de premier plan ne veut se présenter en France, même pas Vladimir Poutine qui préfère la Russie. En plus et après vérifications, on ne peut pas voter aux élections françaises pour un dirigeant étranger qui se présenterait à l'étranger.

Il n'y aurait donc pas de quoi crier au complot. Mais il convient de rester prudents car on ne peux pas faire confiance aux étrangers, souvent jaloux du génie français.

Il restait toutefois une question à résoudre, comment l'ancien ministre a t'il pu penser à une idée aussi lumineuse ?

Christophe Castaner le révèle à la fin de son interview sur France Inter :

"Depuis Black Lives Matter je me mets régulièrement à genoux pour m'entraîner. Toutes ces génuflexions ont une influence intellectuelle certaine, en tous cas sur moi. Car c'est quand je suis soumis à genoux que les idées me viennent à l'esprit".

Tout ce que nous pouvons souhaiter à l'ancien ministre est de ne pas avoir de douleurs aux genoux, il serait dommage que cette brillante évolution d'intelligence s'arrête en cours de route.