Comme vous le savez, le sympathique chef d'État algérien est un nostalgique de la colonisation. L'Algérie prévoit d'envoyer le président sur la planète rouge pour la coloniser et étendre son territoire. Pourquoi ? Quand ? Comment ? Les informations dans cet article.

L'Algérie veut marquer un grand coup dans la conquête spatiale. Depuis plusieurs mois, plusieurs pays occidentaux étudient la possibilité pour eux d'envoyer un homme sur Mars. Ces discussions n'ont pas échappé aux autorités algériennes qui ont annoncé récemment vouloir coloniser la planète.

La principale agence de presse du pays nous apprend comment cette idée est née dans l'esprit du président :

 

Dimanche 7 février :

  • 19h12. Le président Tebboune est en train de manger un kebab avec triple ration de frites et Coca-Cola.
  • 19h34. Tebboune se sent bizarre. Le kebab ou les frites ou le soda avait un drôle de gout.
  • 19h36. Le président est constipé, il décide d'aller aux toilettes.
  • 23h48. Il sort des toilettes, enfile son pyjama Mickey et va se coucher.
  • 23h55. Le président retourne se coucher après s'être relevé parce qu'il avait oublié de se brosser les dents.
  • 11h58. Après une nuit fructueuse, Tebboune se lève, appelle ses équipes et leur ordonne de préparer un projet spatial pour 2023.

 

Dans la nuit le président algérien fait un rêve dans lequel il se voit partir vers Mars dans une fusée, une fois sur place il drague les martiennes et les féconde une à une. Les enfants sont tous des martiens masculins, avec le drapeau algérien sur la tête. Persuadé de la réalité prémonitoire du songe, Tebboune ordonne une communication internationale. Peu de temps après, les ingénieurs avouent humblement qu'ils ne savent pas concevoir de fusée ni même de vaisseau spatial.

Malgré tout une solution finit par être trouvée, les ingénieurs proposent au président de construire une catapulte de dernière génération. Faite entièrement de bois et de métal, la catapulte sera capable d'envoyer le président sur Mars à la vitesse de 543 000 kilomètres par seconde.

D'après les informations émanant de l'Algérie, le président serait équipé d'un gros sac à dos avec des vivres alimentaires. De plus, il aurait une tenue constituée de plusieurs airbags pour le protéger et qui lui permettrait de rebondir si jamais il venait à s'écraser sur la lune ou sur une météorite en cours de route.

Pour autant une question vient immédiatement à l'esprit. Comment faire pour ramener le président Tebboune sur terre ? Les ingénieurs algériens sont en train de réfléchir à la question. La solution la plus probable serait d'équiper le président d'un fil de soie très très très très long et très très solide. Au moment du retour, l'Algérie utiliserait la même catapulte en y attachant l'autre bout du fil de soie pour faire revenir son président, malheureusement la probabilité du retour réussi est beaucoup plus incertaine que l'aller.

En somme, le président pourrait revenir en Algérie, ou ailleurs ou pas du tout.

Mais d'ici 2023 les détails techniques devraient être résolus, les ingénieurs algériens sont confiants sur la réussite de l'opération. Nous aussi.