Dans l'affaire Griveaux, pas un jour ne passe sans que l'on apprenne un fait nouveau. Aujourd'hui c'est une suspicion de complot et d'ingérence russe qui refait surface. D'après nos informations, le président russe aurait passé plusieurs coups de fil à Benjamin Griveaux pour l'inciter à se masturber devant sa caméra. L'ancien porte-parole du gouvernement aurait refusé à plusieurs reprises avant d'accepter sous la pression du dirigeant russe. Ce dernier aurait utilisé des arguments comme quoi cette pratique était tendance, qu'elle était valorisante pour les femmes convoitées et qu'il n'y avait aucun risque de diffusion.

Des rumeurs circulant ici et là indiqueraient que Vladimir Poutine aurait lui-même proposé à Benjamin Griveaux de le caresser directement, ce que l'ancien candidat à la mairie de Paris aurait décliné poliment.

Les jours qui suivent devraient lever un peu le voile sur cette affaire qui pourrait être un énième complot russe contre l'occident.